Contre les lois racistes : toutes et tous ensemble le 18 décembre !

La CNT est membre de l’Intersyndicale enfants migrant·es ? À l’école ! qui vient de publier un nouveau numéro de sa gazette (n°3, décembre 2023). Elle propose 4 textes :

Ci-dessous nous reproduisons le texte sur le projet de loi Darmain, l’ensemble de la gazette est à retrouver en pdf à la fin de l’article ainsi que quelques liens pour approfondir.

Le 18 décembre prochain, nous manifesterons “contre la loi Darmanin” et l’ensemble des politiques racistes à l’occasion de la journée mondiale des migrant·es. Cela fait des années que cette date est choisie pour exprimer l’urgence des luttes anti-racistes et de solidarité avec les migrant·es. Elle prend cette année une importance particulière, à l’heure où tant de nos élèves dorment dehors, où l’extrême-droite prend ses aises en France et dans le monde, et où la loi Darmanin encore en discussion annonce de nouvelles menaces pour les migrant·es.

La loi Darmanin est l’objet depuis des mois d’un jeu ignoble entre le gouvernement, les Républicains et le R.N., jeu dont seule l’extrême-droite profite réellement. Toujours en discussion, la version adoptée par l’Assemblée rendra plus difficile la régularisation de personnes malades ne pouvant être soignées dans leur pays d’origine ou sur les “métiers en tension”. Elle va restreindre encore les possibilités de regroupement familial et renforcer l’arbitraire préfectoral. La mise au premier plan de cette loi par le ministre de l’Intérieur (la 117e loi “immigration” depuis 1945 !) est surtout l’occasion une fois encore de présenter nos élèves migrant·es et leur famille comme un “problème”, une menace à traiter comme telle. Et les surenchères de la droite au Sénat banalisent les menaces suivantes : fin de l’Aide médicale d’État (AME), du “droit du sol”… Contre les politiques racistes et le racisme décomplexé, nous devons faire entendre la voix de l’accueil, de la solidarité et du respect des droits humains pour nos élèves ou collègues migrant·es et leurs familles.

Le droit à un toit fait partie de ces droits essentiels de plus en plus bafoués en France. La campagne pour l’occupation des écoles afin de mettre nos élèves sans hébergement à l’abri et accroitre la pression sur les institutions, lancée à la rentrée 2022, a permis de mettre en évidence la combativité de collectifs de parents et de personnels de l’éducation dans de nombreuses villes. Mais ces mises à l’abri ne peuvent se limiter à des luttes isolées : le 18 décembre doit aussi permettre de les mettre en avant. Car face à toutes les politiques racistes et de destruction de nos droits, une fois encore : un toit, une école, des papiers, pour toutes et tous !

L’ensemble de la gazette de l’Intersyndicale enfants migrant·es ? À l’école ! est à retrouver ci-dessous.
L’article sur le manque de moyens pour les enfants allophones est également à retrouver ici.
Pour compléter l’article de la gazette sur la situation des élèves à la rue, nous vous invitons à lire également sur notre site : Élèves à la rue ? Occupation, réquisition !
Et à propos de la loi Darmanin, vous pouvez également lire l’appel national “Contre les lois racistes”.


Publié

dans

par

Étiquettes :